l'Aventure Chaotique des fusées Europa de 1962 à 1973

l'Aventure Chaotique des fusées Europa de 1962 à 1973

Phase 2 tir F6/1 1er et 2éme étages actifs, 3éme inerte, satellite instrumenté

TIR F-6/1 :Après dix retards dont six dus aux conditions météorologiques régnant à Woomera, le lancement de la fusée Europa F-6/1 est finalement intervenu le 4 Août à 13 h 23 locales (4 h 23 de Paris).Le premier étage Blue Streak a donné satisfaction, le moteur bi-tuyère Rolls Royce ayant fonctionné pendant 147 secondes et assuré une vitesse tangentielle  de 3000 mètres par seconde. l'étage s'est écrasé à 1030 kms de Woomera après avoir culminé à 200 kms environ.De même la centrale d'altitude d'Europa a fonctionné normalement ainsi que le répondeur de guidage, le satellite d'essais Italien et la station aval de Gove. Mais tout ne s'est pas passé aussi bien pour la France et son étage Coralie développé par le "groupement Nord-Vernon"...Si les émetteurs de télémesures Ajax de l'étage ont assuré leur travail sans interruption, le dispositif commandant l'ouverture des vannes de propergols et transmettant l'ordre d'allumage n'a pas fonctionné et le système d'autodestruction dut jouer son rôle lors de la rentrée atmosphérique. bien que la séparation entre le premier et le second étage se soit déroulée correctement , les moteurs de Coralie ne s'allumèrent pas .. Coralie était commandée au moyen d'un séquenceur, initialisé par un signal électrique issu du Blue Streak. Mais des problèmes d'alimentation électrique perturbèrent le fonctionnement de ce séquenceur, empêchant un allumage ponctuel. (Christophe Rothmund les fusées oubliées 1989)

le prochain lancement F-6/2, répétition du précédent reste prévu pour la mi-novembre 1967...(Aviation Magazine N° 474 1er septembre 1967 p. 16).Lors de ce tir , le 1er étage était muni de nouveaux moteurs RZ 12 MK développant plus de 60 tonnes de poussée.

 Le lancement a été effectué avec succès le 4 août 1967 à la neuvième tentative.

La succession de ces tentatives est résumée ci-après :

  1.   le compte à rebours débute le 9 juillet pour un lancement le 11 Juillet. La tentative est reportée par suite d'une défectuosité dans le commutateur de gain du pilote automatique du 1er étage;
  2. le compte à rebours est repris à J-2 le 19 juillet à 05 heures 00 pour un lancement 1e 21 juillet. Le plein du réservoir de peroxyde d'azote du 2éme étage est fait le 19 juillet, mais le compte à rebours est arrêté le 21 juillet à 07 h 45 (- 3 h) par suite d’une défectuosité apparue sur la voie 7 du récepteur WREBUS du 2 éme étage.
  3.  nouvelle tentative pour le 22 juillet, interrompue à - 3 h 30 avant de commencer le remplissage du réservoir de LOX par suite d’une dégradation des conditions atmosphériques déjà défavorables;
  4.  nouvelle tentative pour le 26 juillet, interrompue à 08 h 00 (- 1 h 30) en raison de conditions atmosphériques inacceptables. De plus, le WREBUS cause des difficultés. (Remarque : le 27 Juillet, les hypothèses à utiliser pour le calcul des rafales de vent admissibles sont assouplies).
  5. nouvelle tentative pour le 29 juillet. Le compte à rebours est arrêté automatiquement à H - 3 s par suite d’une défectuosité sur la voie 4 du récepteur WREBUS du 2 éme étage;
  6.  nouvelle tentative pour le 30 juillet, interrompue à environ à H - 5 h en raison de vents violents;
  7.  tentative renouvelée pour le 1er août et interrompue à environ à H -5 h en raison de vents violents; (Remarque : le 1er août, les coefficients de sécurité admis pour le 3ème étage sont assouplis;
  8.  tentative renouvelée pour le 3 août et interrompue à H - 15 mn à cause d'une défectuosité dans le programmeur de tangage du système de référence d'attitude actif. ... (4 le lancement est effectué avec succès au début de l’après-midi du 4 août.

 Le lancement du 4 août a été effectué avec la connaissance que cette tentative serait la dernière et serait éventuellement suivie du désassemblage de la fusée et du renvoi du 2ème étage en France.

 

 

 



fusée Europa F6.1  juillet 1967
fusée Europa F6.1 juillet 1967 :

document D. Godde (aérospatiale)


Europa 1 Flight 6-1 prête au départ en juillet 1967 : responsable du tir ( Officer of technical command : Klaus Iserland)
Europa 1 Flight 6-1 prête au départ en juillet 1967 : responsable du tir ( Officer of technical command : Klaus Iserland) :

 documentation NAA :B942 Research  30778684 Melbourne


Europa F6.1 sur la plateforme de tir au lake Hart
Europa F6.1 sur la plateforme de tir au lake Hart :

document D.Godde



article de "La liberté du Morbihan" du 5 Aout 1967


d'après aviation magazine N°474 du 1er septembre 1967
d'après aviation magazine N°474 du 1er septembre 1967

arrivée de Coralie devant le hall des préparatifs des étages d'europa 1 en vue de F6.1
arrivée de Coralie devant le hall des préparatifs des étages d'europa 1 en vue de F6.1 :

document aérospatiale (Chef de mission Girard)


vue de coralie sur le camion en direction de Woomera juin 1967
vue de coralie sur le camion en direction de Woomera juin 1967 :

photo aérospatiale P.Girard


Le chef de mission Girard pour le tir F6.1 de chez Nord-Aviation travaille sur Coralie dans le hangar de préparation des étages avant le tir F-6/1 d'Europa 1 durant lequel les moteurs de Coralie ne se sont malheureusement pas allumés
Le chef de mission Girard pour le tir F6.1 de chez Nord-Aviation travaille sur Coralie dans le hangar de préparation des étages avant le tir F-6/1 d'Europa 1 durant lequel les moteurs de Coralie ne se sont malheureusement pas allumés :

 raisons du dysfonctionnement de Coralie :

"Coralie était commandée par un séquenceur, initialisé par un signal électrique issu du Blue Streak, mais des problèmes d'alimentation électrique perturbèrent le fonctionnement de ce séquenceur, empêchant un allumage ponctuel". (Christophe Rothmund Les fusées oubliées 22 Novembre 1989)


Mr Pineau technicien télémesures et Mr Panaef résident permanent Nord aviation à Woomera devant Coralie F6.1
Mr Pineau technicien télémesures et Mr Panaef résident permanent Nord aviation à Woomera devant Coralie F6.1 :

document aérospatiale (Girard)


Woomera (en juillet 1967)  le technicien (Mr Pineau) de Nord Aviation termine la verification des moteurs de Coralie dans le hall des préparatifs avant le vol d' Europa F-6/1 du 4 Août 1967
Woomera (en juillet 1967) le technicien (Mr Pineau) de Nord Aviation termine la verification des moteurs de Coralie dans le hall des préparatifs avant le vol d' Europa F-6/1 du 4 Août 1967 :

 

source  : National archives of Australia mais également  publié par le magazine "Flight International" page 79 le 13 juillet 1967


equipe de Nord aviation devant le deuxième étage Coralie en 1967
equipe de Nord aviation devant le deuxième étage Coralie en 1967 :

en haut de G à D : Marx, Elisabeth Tullier, Lejard,  X,  Verdier,  Girard

en bas : Bébert, Pineau , Dominois, Dutat, Michel Longeanie, Daniel Godde, Bernard Dibos


on voit ici lÂ’équipe française de  nord aviation qui pose début juillet 1967 devant  lÂ’étage Coralie (2 éme étage dÂ’Europa 1 F6-1)  Photo publiée dans le numéro  471 dÂ’aviation magazine
on voit ici l’équipe française de nord aviation qui pose début juillet 1967 devant l’étage Coralie (2 éme étage d’Europa 1 F6-1) Photo publiée dans le numéro 471 d’aviation magazine :

En 1967 Les tâches concernant les interfaces avec les étages d’Europa et la coordination entre Nord Aviation et  le LRBA sont confiées au « bureau permanent nord Vernon »  sous la direction de l’ingénieur militaire en chef  I.C.Talbotier  du  (L.R.B.A.), mais le montage et la formation de l’équipe de tir de Coralie incombe à Nord-Aviation 

Il incombe également à Nord-Aviation la responsabilité des structures, des télémesures, des équipements (radar-télécommande de destruction), du montage final, de l'infrastructure et des essais en vol.

 Photo publiée dans le numéro 471 d’aviation magazine du 15 juillet 1967 et NAA  astronomy and space 1967 A1200 : L63926


Derrière Coralie, dans le hangar de préparation des étages, un technicien de lÂ’équipe allemande  de lÂ’ASAT vérifie et contrôle le troisième étage qui restera inerte.  il nÂ’est pas prévu de séparation entre le 2éme étage actif  et le 3éme étage
Derrière Coralie, dans le hangar de préparation des étages, un technicien de l’équipe allemande de l’ASAT vérifie et contrôle le troisième étage qui restera inerte. il n’est pas prévu de séparation entre le 2éme étage actif et le 3éme étage :

 documentation :NAA  astronomy and space, 1967, A1200:L63927


dans le hall de préparation, de gauche à droite Girard, chef de mission pour Coralie , J Carl responsable ASAT pour le troisième étage et Verdier de Nord aviation
dans le hall de préparation, de gauche à droite Girard, chef de mission pour Coralie , J Carl responsable ASAT pour le troisième étage et Verdier de Nord aviation :

photo Girard Nord aviation



Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser